Ramonage

Le ramonage, tout comme l'entretien annuel, est une OBLIGATION. Et contrairement à ce que l'on a tendance à croire, sa fréquence n'est pas forcément d'une fois par an. Celà dépend de l'usage, de l'énergie et des locaux. En effet, logiquement le ramonage doit être exécuté règlementairement 2 fois par an, sauf sur tubage et chaudière gaz ou l'on admet 1 ramonage annuel. Voir le Règlement Sanitaire Départemental ( RSD ) de la Haute-Marne, Article 31.

Cela dit, en dehors des obligations légales, le ramonage régulier présente plusieurs avantages :

  • il génère des économies d’énergie (1mm de suie, goudron ou cendre, déposé sur la surface de l’échangeur de chaleur provoque un effet isolant et entraîne une surconsommation de 8% de combustible) ;
  • il permet de réduire les risques d’intoxication (chaque année 8.000 hospitalisations et 400 morts par an dus à des problèmes de chauffage) ;
  • en réduisant les émanations toxiques, il participe à la lutte contre la pollution ;
  • il améliore la protection des biens et des personnes en réduisant les risques de feu de cheminées.

Bref, si le petit ramoneur savoyard fait partie d'un passé obsolète, le ramonage en soi n'a pas perdu de son actualité.

Attention

le ramonage doit impérativement lui aussi être exécuté par un professionnel qualifié. Et celui-ci, après acte, doit vous remettre un certificat de ramonage. Les ( "vrais" ) ramoneurs se faisant de plus en plus rares, nombre de chauffagistes le proposent dans leur services ou même l'incluent à leur contrat d'entretien. Renseignez vous à savoir si réellement l'Entreprise vous le proposant à le personnel qualifié ( formation de fumiste/ramoneur reconnue et validée ) et que c'est bien cette même personne qui va exécuter l'opération, ou qu'elle le sera sous son contrôle. Dans la logique, si l'Entreprise n'est pas réellement habilitée à le faire, elle ne pourra vous fournir de certificat de ramonage ou alors le fera, mais celui-ci n'aura aucune valeur légale en cas de sinistre. ( voir le document "fiches entreprise page 5 ).

Bûches de ramonage et ramonage chimique :

Ce ramonage s'effectue avec des produits que l'on jette dans le feu (souvent sous forme de bûches) et qui sont censés décomposer les suies. Relativement inefficace, voir dangereuse, cette technique est à proscrire... Tout au plus peut-elle renforcer l'action des ramonages mécaniques.
A noter aussi que les procédés de ramonage chimique ne sont pas pris en compte par le règlement sanitaire (circulaire du 24 Avril 1998) et ne peuvent remplacer le ramonage par action mécanique.

Info utile :

il est conseillé d'avoir fait faire le ramonage de la cheminée raccordée à son chaudière avant l'entretien annuel de celle-ci. En effet, le contrôle de la cheminée fait partie des opérations éffectuées par votre chauffagiste, et il ne pourra le faire dans de bonnes conditions sans que celle-ci soit propre.

Documents :

RSD Haute-Marne complet : rsdcomplet.pdf

Fiches entreprise : fiches entreprise.pdf

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site